Header
Header

Action individuelle

30/08/2023
Opération terminée

Réalisation des relevés topographiques 3D

10%
Avancement global

Le début des relevés est prévu de fin août à fin septembre, marquant le point de départ d'une période intense d'observations et d'analyses. À l'issue de cette période, un diagnostic complet sera établi, mettant en lumière les résultats et les conclusions de cette étude approfondie.

Ces travaux de topographie seront un support indispensable à l’analyse et aux diagnostics des RC. Ils permettront entre autres d’éviter, dans la mesure du possible, des visites supplémentaires à l’intérieur des RC.

- Les relevés topographiques demandés seront exécutés avec un système mobile d’acquisition 3D pour les rendus suivants.
- La géolocalisation des ouvrages en surface et en souterrain dans le référentiel National en XYZ (Lambert RGF93 et NGF-IGN69
- La vue en 3D ( sole, parements et couronne )sur tout le linéaire des ouvrages
- La géométrie de l’ouvrage (profils en long et en travers tous les 10m)
- La localisation et la visualisation des défauts de structure et des désordres apparents et supposés par l’image couleur pour chaque ouvrage dans leur parties souterraines (Radier, pied droit, voûte, cloche, effondrement)
- La modélisation des ouvrages avec texturation issue des images couleur du système mobile d’acquisition 3D.


1 – Travaux à réaliser :

Le Géomètre-Expert ou topographe aura pour mission de :

Géolocaliser chaque ruisseau couvert dans le système de coordonnées nationales et le rattacher au Nivellement Général de la France (NGF) avec comme livrable les couches au format shp en projection Lambert93 (EPSG 2154). Le prestataire détaillera dans son mémoire technique le format et la structure des couches SIG. L’INSEE et le nom de la commune seront renseignés pour chaque objet. La géolocalisation sera identique pour le relevé de l’intérieur, de l’extérieur et des éléments de surface dans le même système de coordonnées : RGF 93 en X et Y et NGF 69 en Z

Réaliser un relevé topographique en 3D avec un système mobile d’acquisition 3D de l’intérieur de chaque ruisseau. A l’extérieur de chaque ouvrage sur une bande de 30 m de chaque côté de l’axe du ruisseau et de 50 m en amont et à l’aval du linéaire.

Présenter un plan de chaque ouvrage avec la limite du cône d’effondrement afin de délimiter avec précision la zone à risque d’effondrement. L’angle du cône sera de 45° par rapport à la base des piédroits. Les plans seront réalisés à l’échelle du 1/500éme ou 1/200éme selon l’importance du plan.

Le système d’acquisition LASER sera en précision relative de /- 1 cm et la densité du nuage de points devra être comprise entre 300 000 et 600 000 points par seconde.. Concernant les nuages de points géo-référencés, ils seront fournis au format LAS 1.4.

2 – Rendu des relevés papiers et informatiques :

Le Géomètre-Expert ou l’ingénieur topographe fournira 18 fichiers sur support informatique pour chaque commune, le SIVU, et les financeurs sur lequel seront consignés tous les éléments détaillés dans le paragraphe ci-dessusʺ travaux à réaliserʺ.ainsi que les plans de chaque ouvrage avec sa zone à risque d’effondrement tracé en intersection avec le terrain de surface.

Le prestataire fournira un système permettant la visualisation immersive avec possibilité d’utiliser un système de mesures ( distances, longueur, hauteur, largeur et surface ) pouvant être implanté sur PC de bureau.

Chaque ouvrage sera représenté sur le plan cadastral à l’échelle du 1/500éme. Les données cadastrales utilisées devront être documentées

(sources et millésimes des données).Ces plans serviront à compléter les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) de chaque commune. Ils seront aussi formalisés sous format SIG.

Chaque plan sera fourni en 18 exemplaires papiers destinés aux communes concernées et aux partenaires de l’étude. (9 communes DREAL, MASA, DDTM, région, département, 2 SIVU, BE 2.

Ces relevés seront par la suite transmis dans leur intégralité au bureau d’étude chargé d’effectuer les diagnostics et les désordres qui affectent ces RC. Le bureau d’étude s’appuiera pour cela sur la localisation des perturbations par l’image couleur pour chaque ouvrage dans leurs parties souterraines. Il est primordial que ces relevés puissent être décrypter pour analyse : le candidat précisera dans son mémoire technique de quelle manière ceux-ci pourront être exploités par d’autres bureaux d’étude (géotechnique, hydraulicien, etc…) Le géomètre devra pouvoir fournir tous détails ou explications complémentaires sans exceptions qui lui seront demandés éventuellement par les bureaux d’études.

Le candidat retenu devra assurer à minima une réunion de cadrage par ruisseau avec le bureau d’étude retenu.

3 - Durée des travaux :

Cette mission devra s’effectuer en période sèche (de mai à octobre). Toutefois si les conditions le permettent elles pourront se poursuivre en tenant compte de la météo.

Le cabinet de géomètre devra indiquer la durée estimée de ces travaux à réaliser sur le terrain ainsi que la restitution des données nécessaires aux analyses et aux diagnostics.

Les ouvrages se situent sur cinq communes différentes. Ils seront relevés en fonction de la priorisation donnée par le demandeur.

La durée totale de la mission sera la somme des travaux des géomètres réalisés sur les huit RC.

4 - Prestations particulières :

Chaque cabinet devra prévoir dans son offre :

Avant le choix du prestataire :

La présentation d’une prestation identique ou équivalente déjà effectuée qui permettra de juger la prestation proposée.

Cette présentation se déroulera lors d’une réunion à la suite du dépôt des candidatures par les cabinets intéressés.

Après le choix du prestataire :

Une réunion précédant le démarrage des relevés en concertation avec le président du SIVU.

Lors de cette réunion seront rappelés notamment les différentes contraintes liées à la mission et le niveau de rendu attendu mais aussi sera désigné le ruisseau retenu pour effectuer la mission test. Le plan de prévention sera établi à cette occasion.

A la suite de la mission test effectuée sur le premier ruisseau :

Un compte rendu de la mission qui sera présenté au SIVU à la suite de la première prestation sur le premier RC, afin de valider la méthodologie et le niveau du rendu. Des ajustements éventuels pourront être demandés lors de cette présentation sans incidences financières pour le maitre d’ouvrage.

Vidéos ajoutées

Cheminement du ruisseau couvert de la vieille Vallette
Cheminement du Rieusset Amont
Cheminement du Rieusset Aval